Le céleri (Apium graveolens) fait partie de la famille des Apiacées. C’est une plante bisannuelle cultivée comme une plante annuelle.

Selon l’organe de la plante que l’on sélectionne, on distingue trois groupes :

  • Céleri branche ou céleri à côtes, obtention de feuilles vertes ou doré portant des cotes.
  • Céleri -rave, c’est la racine appelée rave ou boule que l’on récolte.
  • Céleri à couper, ce sont les feuilles qui ont été sélectionnées ressemblant à du persil.

Conditions de culture

Le céleri apprécie le soleil et les climats doux. Il craint le froid comme les excès de chaleur, car il peut facilement monter en graines, processus que l‘on appelle vernalisation.

Il demande beaucoup d’eau mais sans excès, surtout au début de sa culture et lors de période sèche.

C’est également une culture très gourmande qui a tendance à épuiser les sols ce qui nécessite l’apport important de matières organique décomposées. Nous recommandons l’apport de l’amendement Humusol à la dose de 50 à 100 gr /m2.

Il préfère des sols avec un pH 6 et 7. Il faut faire attention de ne pas apporter trop d’azote car le céleri rave est très demandeur de bore et cet excès risque de provoquer le blocage de cet élément. On apportera l’engrais Patenkali ou de la poudre d’os marine à la dose de 30 gr/m2.

Semis du céleri

Les graines du céleri sont petites et ont un pouvoir germinatif important. Elles lèvent rapidement en 10 à 12 jours.

On sèmera en pleine terre à partir du mois de mars et un peu plus tôt sous abri, tunnel. Les plants seront également plantés à la même date car le céleri gel à -1 /-2 °C et provoque un ralentissement de sa végétation à 5 °C.

  • Le céleri rave se plante 6 à 14 plants au m2.
  • Le céleri branche se plante 10 à 18 plants au m2.
  • Le céleri à couper se plante 10 à 18 plants au m2.

Culture du céleri

La culture du céleri branche et céleri à couper peuvent se cultiver sur toile de paillage tissée ou sur film plastique biodégradable. On évitera de mettre des cultures sur la même parcelle de carotte, panais, persil ce qui permet d’éviter les problèmes de fusariose, sclérotiniose et septoriose dont le céleri est sensible. On effectuera une rotation tous les quatre ans.

Les variétés de céleri

On trouve différentes variétés de céleri branche, céleri-rave et céleri à couper. Voici quelques variétés appréciées.

Céleri rave Monarch : semis en mars-avril, récolte octobre à décembre, racine à chair blanche, bien ronde et lisse.

Céleri -rave Diamant : semis en mai-juin, récolte en septembre -octobre, rustique et vigoureux, bonne conservation.

Céleri-rave Rex : semis mi-février à avril, récolte septembre à décembre, rustique et vigoureux.

Céleri branche vert Tango : semis février à juillet, récolte juin à décembre, port très érigé, branche lisse.

Céleri branche vert d’Elne : semis mai à juillet, récolte mi-aout à décembre, feuillage vert, rustique.

Céleri à couper Pipe creuse de malines : semis avril à juillet, récolte deux mois après, feuillage rappelant celui du persil.

Céleri Afina : semis avril à juillet, récolte deux mois après, feuillage à repousse rapide, utiliser comme aromates et dans les potages.

Maladies et ravageurs

La culture du céleri demande une vigilance concernant certaines maladies et ravageurs qui peuvent nuire au rendement des cultures. Nous traitons ces sujets dans des articles dédiés afin de vous donner les solutions pour reconnaître les symptômes ainsi que des méthodes pour lutter biologiquement.