Lutte biologique

Affichage de 1–24 sur 59 résultats

La lutte biologique ne vise pas l’éradication des ravageurs mais vise plutôt à contrôler leur population et à réduire leur nuisibilité. C’est un excellent complément aux traitements biologiques. Il s’agit d’introduire un ennemi naturel avec l’objectif qu’il s’acclimate et contrôle durablement un ravageur comme l’exemple de la coccinelle (larves) contre les pucerons sur rosiers, fleurs, haricots. Les ennemis naturels appelés auxiliaires utilisés sont des insectes prédateurs ou parasitoïdes ainsi que des acariens et nématodes. Son principal avantage est d’éviter d’utiliser des substances chimiques traumatisantes pour l’équilibre des écosystème ainsi que pour l’utilisateur. Faciles d’utilisation, elles doivent être mis le plus rapidement possible après leur réception. Elles sont généralement utilisés sous abris principalement dans les serres et tunnels mais sont également introduit en extérieur. Chaque auxiliaire a un ravageur qui lui est dédié, il est important de bien l’identifier.