fbpx

Altises : description, dégâts et traitements biologiques

altise

L’altise est un insecte sauteur connu pour être un ravageur de nombreuses cultures. En tant que jardinier, il est donc fort à parier que vous l’avez déjà rencontré sur l’une de vos plantations du potager. Mais quels sont ses dégâts ? À quelles plantes s’attaque-t-il ? Comment lutter contre cet indésirable avec des moyens biologiques et naturels ? On vous explique tout sur l’altise.

Description de l'altise

Les altises sont aussi nommées puces de terre ou puces de jardin. C’est un coléoptère qui appartient à la famille des Chrysomeloidea.

Il est dit sauteur, car grâce à ses pattes postérieures très développées, il peut rapidement sauter loin dès lors qu’il est dérangé. Sa taille varie de 1 à 4 mm de long suivant les espèces.

Les altises pullulent lors de période chaude et temps sec.

Il existe de nombreuses espèces, ayant chacune leur couleur, caractéristiques et plantes hôtes.

Quels dégâts fait l'altise ?

Les dégâts provoqués par l’altise sont généralement faciles à reconnaître. Ces insectes rongent et perforent les feuilles des plantes qu’ils attaquent. Vous pouvez ainsi remarquer des petits trous de forme ronde qui criblent le feuillage. 

On les observe dès le mois de mai sur les jeunes plants et semis.

Quelles plantes sont attaquées par les altises ?

L’artichaut, la betterave, les crucifères (chou, cresson, navet, radis), aubergine, tomate et la pomme de terre sont parasités par une ou plusieurs espèces d’altises qui se sont spécialisées sur chacune des cultures. Nous vous proposons de découvrir dans le chapitre ci-dessous ces différentes espèces.

Les espèces d'altise

Découvrons ci-dessous quelques-unes des principales espèces qui représentent une menace pour votre potager.

L’altise de l’artichaut (Sphaeroderma rubidum)

Ce coléoptère long de 3 mm à 4 mm est presque rond, très bombé sur le dessus et entièrement jaune rouille est un ravageur de l’artichaut. Elle pond en octobre sur les feuilles. De ses œufs naissent des larves de couleur blanc jaunâtre à tête et pattes brunes qui creusent des galeries à l’intérieur des feuilles en laissant intact l’extérieur. Sa croissance achevée, la larve tombe à terre et s’y enfonce jusqu’au mois de mars, époque à laquelle elle devient nymphe pour sortir ensuite du sol en avril.

Ce sont surtout les adultes qui sont dangereux pour les artichauts dont ils dévorent les feuilles en suivant les nervures.

Les altises de la betterave

Il en existe deux espèces d’altises connues pour être des ravageurs de la betterave dont l’une est cantonnée dans le midi (Chaetocnema concinna) de la famille des Chrysomelidae et l’autre, d’ailleurs moins dangereuses, dans le nord de la France complètement coloré de vert métallique avec les pattes jaunes et les pattes postérieures noires.

Les larves ne sont pas à redouter mais les adultes perforent de trous multiples les feuilles des jeunes betteraves. Il est important de passer le premier stade de 4 feuilles ou la pression des altises est moins forte.

Les altises des crucifères (Chou, Cresson, Navet, Radis, roquette)

Les altises des Brassicacées sont des ravageurs du chou. Elles sont nombreuses mais elles peuvent être divisées en 3 groupes :

  1. Les altises à deux bandes jaunes longitudinales représentées par 4 espèces du genre Phyllotreta. Ce coléoptère est long de 2 mm à 3 mm.
  2. Les altises toutes noires également du genre Phyllotreta. Il y en a deux espèces d’une taille uniforme de 2 mm à 2,5 mm, se différenciant seulement par leur taille.
  3. Les altises noires à tête légèrement roussâtre sur le devant. Plus large aux épaules que les autres, plus étroite aux extrémités. Elle est aussi plus grande 3 mm à 4 mm du genre Psylliodes.

Les altises devenues adultes criblent les jeunes feuilles des Crucifères de morsures qui ne traversent pas entièrement l’épaisseur de la feuille, mais qui provoquent son dépérissement.

Le Psylliode, toutefois, fait exception : ce sont les larves qui creusent des galeries dans les feuilles de radis rose ou noirs et dans les navets sont tout aussi dangereux.

L’altise de la pomme de terre (Psylliodes affnis)

Cette altise est un ravageur de la pomme de terre. Cet insecte coléoptère est long de 2 mm à 3 mm. Il a le corps ovale et bombé, coloré en jaune clair brillant avec une tête brune.

Il s’attaque aux feuillages des pommes de terre, à la fin de l’été et peut causer des dégâts sérieux en perforant les feuilles. Les adultes apparaissent en avril, les femelles pondent en mai, les œufs éclosent huit jours plus tard. Les larves se nymphosent dans le sol. Il peut y avoir une deuxième génération fin juillet.

Comment lutter contre les altises ?

Nous avons développé chez Planète Agrobio des traitements biologiques et naturels qui permettent de lutter efficacement contre les ravageurs. Concernant les altises, nous recommandons l’application des traitements suivants :

-20%
Le prix initial était : 9,90€.Le prix actuel est : 7,92€.
-20%
Le prix initial était : 9,90€.Le prix actuel est : 7,92€.
-20%
Nouveau
Le prix initial était : 9,90€.Le prix actuel est : 7,92€.
-20%
Le prix initial était : 9,90€.Le prix actuel est : 7,92€.

🌱 L’astuce contre les altises

Vous pouvez également utiliser les plaques engluées jaunes Coltrap 25 x 40 cm et 25 x 10 cm. Positionnées au sol, elles attirent les altises qui viennent s’y coller.

Vous pouvez également appliquer ces quelques conseils en prévention :

  • Remuer et gratter régulièrement le sol pour les déloger et favoriser leur prédation par les oiseaux, crapaud.
  • Elles détestent l’eau, arroser pour limiter les populations.
  • Installer un filet anti-insecte le plus tôt possible
  • Éviter les excès d’azote qui rendent les jeunes plants fragiles et appétissantes pour les altises
  • Favoriser le développement rapide des jeunes plants grâce à l’engrais bio liquide potager, engrais bio liquide universel Planète Agrobio.

Photo : G. Liapis