Ravageurs des pommes de terre

Ravageurs des pommes de terre

La pomme de terre est sujette à plusieurs ravageurs. Parmi les plus connus, vous l’aurez sans doute deviné, nous pouvons notamment nommé le doryphore. Il n’est pourtant pas le seul à attaquer cette plante et son tubercule comestible. Bien d’autres peuvent mettre à mal les cultures de patates dans notre potager. Découvrons quels sont-ils et comme lutter de manière biologique et naturelle.

Doryphore (Leptinotarsa decemlineata)

Le doryphore est le ravageur le plus important de la pomme de terre. Ses larves peuvent dévorer les feuilles de pomme de terre et mettre à mal la culture, limiter la tubérisation de la pomme de terre amenant une baisse de production considérable.

Le doryphore est un insecte de l’ordre des coléoptères originaire d’Amérique centrale mais qui est aujourd’hui présent dans le monde entier. Les conditions climatiques chaudes sont indissociables à son développement. Si celles ci lui sont favorables, elles lui permettront de se régénérer sur une à quatre générations dans la même année.

Le doryphore adulte mesure 10 à 12 mm ayant un aspect légèrement arrondi, sa tête et le thorax sont de couleur jaune orangé avec plusieurs points noirs et les deux ailes durcies sont de couleur jaune pâle avec cinq rayures noires.

La larve pond ses œufs de couleur jaune orangé en amas sur la face inférieure des feuilles. Le cycle de vie de l’œuf à la formation de l’adulte en été est très variable et dépend des températures d’été. Elle dure environ un mois au cours des étés très chauds mais peut durer 2 à 3 mois si les chaleurs sont moins élevées. La larve d’aspect incurvée et de couleur rouge orangé porte une double rangée de taches noires sur le côté de l’abdomen. À la fin de la dernière génération, les larves entrent dans le sol à côté ou proximité de la culture et se transforment en pupes et plus tard en adultes qui peuvent hiverner dans le sol. Le doryphore n’est présent généralement que sur la pomme de terre mais il arrive qu’il y soit dans les cultures de tomates et aubergine

Nos conseils pour lutter contre le doryphore

La lutte contre le doryphore de la pomme de terre est une somme de différentes techniques pour enrayer et éviter la prolifération de ce coléoptère. Il est plus facile d’intervenir sur les larves que sur les adultes.

🌱 Arracher les mauvaises herbes et ramasser tous les débris de la culture évitant ainsi une source d’alimentation aux adultes qui sortent de terre pour aller se nourrir.

🌱 La rotation des cultures de pomme de terre car le doryphore a un vol limité, ce qui permet de réduire leur migration.

🌱 Ne pas trop remuer le sol sur la période d’été afin d’éviter de faciliter l’enfouissement des larves dans le sol a cette période.

🌱 Ramassage des adultes.

🌱 Purin d’ail (effet répulsif).

🌱 Savon noir.

🌱 Purin de fougère.

Pucerons (Aphids)

On retrouve les pucerons sur la majorité des légumes et sur la pomme de terre. Ils peuvent coloniser la culture alors que d’autres ne seront que de passage. On observe différentes espèces de pucerons voici les pucerons inféodés a la culture de la pomme de terre.

Myzus persicae : puceron vert du pêcher et de la pomme de terre que l’on observe sur les feuilles, c’est l’espèce la plus compliquée à éradiquer car Myzus persicae a mis au point une résistance aux insecticides. Si les conditions climatiques lui sont favorables, ils pourront développer des colonies importantes.

Macrosiphum euphorbiae : puceron de grande taille de couleur vert et rose. On l’observe sur les hampes florales de la pomme de terre.

Aulacorthum solani : puceron de taille moyenne de couleur jaune et vert. On l’observe sur les étages foliaires inférieurs et intermédiaires des plantes.

Aphis frangulae : puceron de petite taille de couleur vert. On l’observe sur les étages foliaires inférieurs de la plante.

Aphis nasturtii : puceron de petite taille de couleur jaune. On l’observe sur les étages foliaires inférieurs des plantes.

Aphis fabae : puceron de couleur noir, c’est une espèce très polyphage, causant des dommages très importants sur les cultures.

Rhopalsiphoninus latysiphon (Appelé pucerons des germes de la pomme de terre) : il se multiplie sur les germes de la pomme de terre entrainant une baisse de vigueur des plants germés.

Nos conseils pour lutter contre les pucerons

Il existe plusieurs stratégies de lutte contre les pucerons par piégeage à l’aide de panneau jaune à positionner au-dessus de la culture ou à l’aide de répulsif naturel.

🌱 Pièges englués jaunes Coltrap (disponibles en plusieurs dimensions 25 x 10 cm, 25 x 20 cm ou 25 x 40 cm)

🌱 Insecticide bio pucerons et araignées rouges.

🌱 Purin d’ail (effet répulsif).

🌱 Savon noir.

🌱 Purin de fougère.

Taupin (Agriotes)

C’est devenu l’un des principaux ravageurs des tubercules de pomme de terre. Le taupin appelé fil de fer est un insecte de l’ordre des coléoptères. L’adulte est de couleur brun noirâtre de 10 à 15 mm. La femelle pond de mai à juillet sur le sol de préférence dans les prairies, culture de pomme de terre, culture de céréale. Ce sont les larves qui occasionnent les dégâts dans les cultures. Elles sont une taille de 5 à 25 mm de forme allongée et de couleur jaune orangé.

Les dommages sont plus importants dans les sols humides qui favorisent la présence de larves près de la surface du sol. Il existe plusieurs espèces de taupins qui s’attaquent à la pomme de terre qui ont des cycles de vie différents. Les taupins (Agriotes lineatus, A.sputator et A.obscurus) ont un cycle sur 5 ans dont quatre années de vie larvaire souterraine et une espèce de vie courte Agriotes sordidus. Son cycle est de 1 à 2 ans de vie souterraine avant de se transformer en adulte.

Les larves ont deux périodes d’activité importante l’une au printemps et l’autre en fin d’été. Les dégâts s’observent sur ces 2 périodes pendant lesquelles les larves se situent dans les couches superficielles du sol et s’alimentent beaucoup avant le stade larvaire. Elles attaquent les plantules au niveau du collet, racines et s’attaquent à l’ensemble des cultures de légumes du potager (carotte, salade…). Lorsque les conditions climatiques sont moins favorables en hiver et en été, les larves se déplacent plus profondément dans le sol.

Les taupins adultes n’ont pas d’action sur le développement végétatif de la pomme de terre mais ils se nourrissent de la chair des tubercules en y creusant des galeries.

Nos conseils pour lutter contre le taupin

Il y a plusieurs solutions pour éradiquer les larves et adulte de taupins.

🌱 Piégeage à l’aide de phéromones Agriotes lineatus, A.sputador, A.obscurus, A. sordidus.

🌱 Piégeage à l’aide d’appât (pomme de terre coupée en deux).

🌱 Protéger la culture de pomme de terre par un traitement au sol ou en localisé dans la raie ou les trous de plantation (les deux périodes sont printemps / été).

🌱 Purin d’ail.

🌱 Engrais bio tourteau de ricin.

🌱 Purin de fougère.

🌱 Créer des conditions défavorables aux pontes en remuant légère le sol par des binages, bêchages, sarclages, griffages pour exposer les œufs et les larves aux différents animaux de nos jardins (oiseaux insectivores, hérisson, crapaud).