fbpx

Zeuzère : dégâts et traitements biologiques

zeuzère

La zeuzère est un insecte xylophage présent dans toute l’Europe. Redoutable ravageur, il peut engendrer des dégâts considérables sur différents arbres, en particulier les arbres fruitiers tels que le pommier ou le poirier. Apprenons à mieux connaître la zeuzère, à l’identifier, reconnaître ses dégâts et à s’en protéger grâce des traitements biologiques.

Description de la Zeuzère

Zeuzère (Zeuzera pyrina) est un insecte appartenant à l’ordre des lépidoptères. C’est un papillon de 3 à 4 cm portant des ailes et un corps de couleur blanc parsemés de points noirs.

Ce papillon a une particularité. Lorsque les ailes sont au repos, celles-ci ressemblent à la forme d’un triangle. Il est facilement identifiable comme sa chenille par ses caractéristiques de couleur et forme bien définies.

Les plantes cibles de la Zeuzère

C’est un ravageur important des arbres fruitiers et plus particulièrement des pommiers et poiriers. Il a besoin de températures élevées pour pouvoir se reproduire, on le retrouve plus facilement dans les zones du sud-est de la France. Ils s’attaquent également sur des essences d’arbres comme le peuplier, chêne, hêtre, érable, saule, tilleul.

Plus les arbres sont âgés, plus la possibilité qu’ils soient atteints est importante.

Cycle de vie et dégâts

Les papillons sortent de juin à août et pondent dans la crevasse des branches, fissures de l’écorce et anciennes anfractuosités. Elles y déposent des œufs de couleur jaune rose.

Après éclosion, les chenilles pénètrent d’abord dans les organes des feuilles, bourgeons et pousses de l’arbre, entrainant un dessèchement facilement décelable en juillet- août. Elles se déplacent plusieurs fois s’attaquant ensuite aux rameaux, branches et tronc de l’arbre vers le mois de septembre pour creuser une galerie verticale pour y passer l’hiver.

Passé la période de froid, la larve reprend son appétit insatiable jusqu’à début mai jusqu’à sa transformation (Nymphose) à l’intérieur des galeries.

Lors d’une attaque de Zeuzère, nous observons les dégâts suivants :

  • Dessèchement de l’extrémité des rameaux.
  • Cassure des jeunes plants.
  • Présence sur l’écorce d’orifices suintants entourés de sciure rougeâtre qui sont issus des galeries ascendantes creusées sous l’écorce puis dans le bois par des chenilles jaune clair tachetées de noir pouvant atteindre 40 à 60 mm.
  • La croissance de la plante est ralentie et peut entrainer la mort chez les jeunes arbres.

Traitements et moyens de lutte contre la zeuzère

Les solutions de lutte biologique contre la Zeuzère sont les suivantes.

Obturation des trous de galerie.

Favoriser la mise en place des nichoirs à oiseaux (prédateurs naturels de la zeuzère)

Semer des plantes fleuries pour encourager la venue d’hyménoptères.

Tuer la larve à l’aide d’un fil de fer en pénétrant dans l’orifice de l’arbre (présence de sciure rougeâtre).

Appliquer un traitement bio en pulvérisation foliaire pour un effet répulsif dès le mois de juin jusqu’à septembre :

Pour 1 litre d’eau, additionner le savon noir (40 ml) avec les traitements bio purin d’ail (100 ml) et traitement bio pucerons et araignées rouges (100ml).

📷 Photo : Gilles San MartinCC- BY-SA 2.0