Comment se débarrasser naturellement des taupes ?

taupe au jardin

Qui n’a pas hurlé en voyant des taupinières dans son gazon ? Petit mammifère insectivore, la taupe (Talpa europaea) passe toute sa journée sous la terre. Source de tracas pour les jardiniers lorsqu’elle s’installe dans nos jardins, nous cherchons alors rapidement des moyens pour l’éloigner de nos sols.

Description de la taupe

La taupe est un animal conformé pour la vie souterraine. Son corps ramassé est long de 13 à 15 cm. Sa queue est courte afin de ne pas gêner son déplacement rapide dans les galeries qu’elle crée, au moyen, de ses membres antérieurs puissants et courts, terminés par de larges mains comportant 5 ongles forts et tranchants.

Son nez pointu est en outre pourvu d’un os semblable au boutoir d’un porc, qui complète l’appareillage fouisseur au moyen duquel elle se déplace dans la terre meuble à la vitesse de 12 à 15 cm à l’heure en temps normal.

Les yeux, inutiles dans l’obscurité, sont rudimentaires et parfois complètement voilés par les paupières. L’oreille est réduite par un orifice caché dans la fourrure, mais la taupe a cependant l’ouïe et surtout l’odorat extrêmement développé.

Son pelage, fait de poils noirs très courts, est doux et soyeux. Son poids moyen est de 80 à 100 gr et sa durée moyenne de vie est de 2 à 3 ans. Elle a une ou deux portées par an de 3 à 7 petits.

Habitat et mode de vie

La taupe établit son terrier à l’abri d’un mur, d’une haie ou entre de grosses racines, à une profondeur de 50 cm et plus dans le sol. Ce terrier se compose d’une chambre centrale à parois lisses dont le fond est garni de mousse ou aboutissent des galléries ou chemin de ronde, susceptibles d’assurer sa fuite en cas de besoin ; la terre extraite est refoulée à l’extérieur, par une ou plusieurs cheminées formant un dôme arrondi appelé « donjon »

En dehors de cet habitat, la taupe creuse tout un réseau de galerie souvent d’une grande longueur, jalonnées de taupinières et dans lesquelles elle chasse les lombrics, courtilières, vers blanc ou même des petits animaux qui s’y aventurent tel que souris, mulots, campagnols dévorant chaque jour son poids de nourriture.

La taupe a une action nuisible importante due à ses activités de fouissement et de bouleversement du sol appelé taupinière. À son actif, son régime alimentaire est constitué essentiellement de vers de terre et de larves souterraines (noctuelles, taupin, hanneton) et d’insectes ravageurs des légumes de notre potager.

De plus, ses galeries jouent un rôle important en favorisant la circulation de l’air et de l’eau dans le sol.

Très sensible au odeur qui l’entoure, elle privilégie les sols plutôt argileux, prairies et pelouses.

Les dégâts faits par la taupe au jardin

Par la consommation qu’elle fait d’un nombre considérable d’ennemies des cultures, la taupe serait considérée comme un animal utile, si ses dégradations dans les jardins ne lui valaient la réputation contraire. En effet, en creusant ses galeries, elle peut, en quelques heures, bouleverser les semis, couper ou dénuder les racines de plantes, recouvrir leurs feuilles de terre et réduire à néant les efforts de plusieurs semaines d’où la nécessité de s’en débarrasser dès que la terre fraichement fouillée signale sa présence.

Les solutions biologiques pour se débarrasser des taupes

Plusieurs moyens sont employés pour détruire les taupes : les pièges ou les répulsifs.

On trouve de nombreux modèles de pièges mais le plus simple, en même temps que le plus généralement employé, se compose d’une sorte de pince à ressort dont les branches se croisent par une pression sur les branches, leurs extrémités s’écartent et sont maintenues dans ce positon au moyen d’un anneau ou plaque. Lorsque le piège est placé dans une galerie fréquentée, l’animal en passant heurte l’anneau qui se dégage, libérant la pince qui se referme sur lui.

Chez Planète Agrobio, nous préférons indiquer des solutions douces sans causer la mort de ce mammifère. C’est pourquoi nous privilégions l’utilisation de répulsif à base de plante contenant des alcaloïdes puissants. C’est le cas de notre traitement biologique anti-taupe à partir de purin de sureau connu pour son efficacité et sa rémanence (plusieurs semaines) pour faire fuire les taupes. Son application se fait sans dilution en arrosage sur les taupinières.

L’action répulsive se fera pendant 7 à 14 jours, répétez les applications jusqu’à disparition de la taupe. Ce purin de sureau s’applique sur les taupinières après les avoir aplanis légèrement afin d’y faire pénétrer plus facilement la solution.

Autres ravageurs à découvrir :