fbpx

Maladies du poireau

maladies du poireau

Quelques maladies sont susceptibles de contrarier la culture du poireau. Retrouvez ci-dessous les principales maladies, quels sont les dégâts et remèdes biologiques pour prévenir leur arrivée et les soigner.

Pourriture blanche des allium

Cette maladie est provoquée par du au champignon Sclerotium cepivorum. Elle touche le poireau ainsi que les autres plantes de la famille des Alliacées telles que l’oignon, l’ail ou l’échalotte. Il est observé un jaunissement des feuilles extérieures et l’arrêt de la croissance de la plante. Une pourriture s’installe provoquant la mort de la plante. L’inoculum de ce champignon peut survivre plusieurs années dans le sol. Il est important de bien ramasser les restes de débris et racines du poireau. Celui-ci se développe avec des températures de 16°c à 20°c et dans un sol humide.

Rouille

Maladie cryptogammique, la rouille est causée par Puccina porri. Elle peut attaquer le poireau. Les symptômes constatés sont des petites taches rondes orangées sur les feuilles et le fut. La rouille apparait en août et septembre.

Mildiou

Le mildiou sur le poireau est dû à Phytophtora porri. L’apparition de cette maladie est observée par le développement de nombreuses taches allongées de couleur blanchâtre.

Graisse du poireau

Pseudomonas syringae est le responsable de la maladie de la Graisse du poireau. Il est constaté sur les feuilles des taches et stries allongées d’aspect huileux. Les période chaudes et humides favorisent cette maladie.

Alternariose

L’alternariose est dûe à Alternaria porri. Les symptômes sont la formation de taches en forme de losange de couleur blanchâtre mais qui deviennent rapidement de couleur pourpre en leur centre puis brunissent.

Prévention et traitements contre les maladies du poireau

Les solutions peuvent être multiples sur l’ensemble de ces maladies du poireau. Hormis les produits cupriques, nous vous conseillons l’application foliaire par pulvérisation de notre traitement bio maladies des légumes du potager et de rajouter notre chitosan liquide. La synergie des deux produits fait merveille pour enrayer les maladies.

Plus ils sont appliqués tôt, plus ils montrent leur efficacité. Utilisez un pulvérisateur de 1 litre, mettre 900 ml de traitement bio maladies des légumes du potager + 100 ml de chitosan liquide / 10 m2.

Photo : Dbreen – Pixabay