fbpx

Comment lutter contre les ravageurs des tomates ?

ravageurs de la tomate

Prévenir et lutter contre les ravageurs doit être une priorité lorsque l’on souhaite planter des tomates et récolter de délicieux fruits. Ces nuisibles plus ou moins connus tels que les araignées rouges ou pucerons peuvent gâcher le rendement des plants de tomates si l’on ne s’en occupe pas à temps. C’est pourquoi nous donnons quelques conseils pour connaître les différents ravageurs, les dégâts provoqués par chacun et les solutions pour s’en débarrasser.

Les pucerons

Les pucerons (Myzus persicae) sont heureusement peu présents sur la culture de la tomate. Lorsqu’ils s’attaquent aux plants de tomate, on observe alors un enroulement et crispation des jeunes feuilles.

Quelles solutions pour lutter naturellement contre les pucerons ?

Les aleurodes

L’Aaeurode ou mouche blanche (Trialeurodes vaporum) est plus présente sous abri (serre, tunnel plastique) de mai à octobre. Ce petit insecte de 3 mm a des ailes blanches et s’envole très facilement. Il sécrète un miellat qui provoque sur les feuilles l’apparition de la fumagine (moisissure noire) provoquant une perte de production.

Quelles solutions pour lutter naturellement contre les aleurodes ?

  • Application d’un traitement naturel
  • Application de savon noir
  • Traitement lutte intégré principalement utilisé sous abris (tunnel plastique, serre)
  • Panneau de couleur jaune permettant de détecter rapidement la présence de l’Aleurode.

Les taupins

Les larves de taupins (Agriotes) présentes dans le sol détruisent les plants de tomate dès la plantation. Aussi appelé “ver jaune fil de fer”, la larve de taupin est un nuisible reconnaissable par sa couleur bronze et sa forme assez fine d’environ 3 cm). Ces larvent se nourrissent des racines.

Quelles solutions pour lutter naturellement contre le taupin ?

  • Traitements de purin de fougère
  • Eviter de mettre du fumier frais non décomposé 

Les acariens ou araignées rouges

Les araignées rouges (Tetranycus urticae) se développent par des temps sec et chaud. On observe sur les feuilles des toiles fines donnant une couleur argentée aux feuilles. En cas de forte attaque, les feuilles se dessèchent entièrement.

Quelles solutions pour lutter naturellement contre les araignées rouges ?

  • Application d’un traitement
  • Application de savon noir
  • Réalisation de bassinage d’eau sur la plante pour augmenter l’hygrométrie
  • Traitement lutte intégré principalement utilisé sous abris (tunnel plastique, serre)

L'acariose bronzÉe

L’Acariose bronzée de la tomate est due à un parasite Aculopsis lycopersici, invisible à l’œil nu. Il est responsable de nombreux dégât sur la tomate mais également sur d’autres plantes du potager (pomme de terre, poivron,…). On observe sur les feuilles une coloration brune qui indique la présence de ce miro-acarien. Ils se développent lors de périodes sèches et chaudes.

Quelles solutions pour lutter naturellement contre l’acariose bronzée ?

  • Réalisation de bassinage d’eau sur la plante pour augmenter l’hygrométrie
  • Application de savon noir
  • Application d’un traitement naturel spécial tomates
  • Utilisation de souffre mouillable ou souffre poudrage : 3 traitements à 4 jours d’intervalle) permet de limiter les attaques. A positionner des le début des attaques.

Les noctuelles défoliatrices

Les noctuelles défoliatrices  sont des lépidoptères (Helicoverpoa armigera, Lacanobia oleracea, Autographa gamma) qui provoquent des dégâts considérables sur les plantations de tomates et autres cultures. Elles sont généralement présentes à partir du mois de mai et durant l’été. Elles provoquent des défoliations sur les feuilles et des perforations sur les fruits.

Quelles solutions pour lutter naturellement contre les noctuelles défoliatrices ?

  • Utilisation de purin d’ortie
  • Application de savon noir
  • Surveillance des premiers vols grâce à l’utilisation de Piégeage
  • Traitement au Bacillus thuringiensis (action uniquement sur les jeunes chenilles)

Ce passage en revue des différents nuisibles de la tomate nous rappelle que les plants de tomates demandent une vigilance et surveillance. Tout comme les maladies des tomates, ces ravageurs causent des dégâts considérables sur les plants et les fruits si l’on ne s’en occupe pas à temps. Comme l’adage le dit si bien, mieux vaut prévenir que guérir. C’est pourquoi chez Planète Agrobio, nous recommandons l’application de traitements en préventif.

Photo : N. Ismaili – Unsplash