fbpx

Colocasia : culture, plantation et entretien

colocasia

Les colocasias sont de magnifiques plantes exotiques qui plaisent par leurs impressionnantes feuilles qui ressemblent à des oreilles d’éléphant. Pas étonnant donc qu’elles soient couramment appelée plantes aux oreilles d’éléphant. Du choix de l’espèce à l’entretien, en passant par la plantation, on vous dit tout sur cette superbe plante.

Description

Les colocasias font partie de la famille des Aroïdées. Ce sont des herbes vivaces, à rhizomes tuberculeux, parfois caulescents, à feuilles entières, peltées-cordiformes à inflorescence en spadice avec spathe à tube persistant. Ils portent des fleurs mâles et femelles séparées sur le même spadice par des organes neutres. Les fruits sont en baies cachés d’abord par tube de la spathe qu’ils déchirent à la maturité.

Espèces de colocasia

On dénombre de nombreuses espèces de Colocasia dont notamment :

Colocasia devansayana

Il est originaire de nouvelle guinée et se cultive en serre chaude.
Plante à tige courte et tubéreuse terminée par un faisceau de feuilles vertes à limbe dressé, ovale-aigu, pelté partagé à la base en deux lobes triangulaires par un sinus très ouvert, pétioles canalicules et membraneux dans leur moitié inférieure, pourpres ainsi que la nervure médiane et la base des nervures secondaires à la face inférieures de feuilles.

Colocasia neo-guineensis

Il est originaire de Nouvelle-Guinée et se cultive en serre chaude.
Cette plante à rhizome tubéreux et drageonnant, a des feuilles dressées, étalées, pétiolées, oblongue-cordiformes, acuminées de 20 centimètres de longueur, vert brillant parsemées de larges macules irrégulières blanc crème.

Colocasia indica

Il est originaire de l’Inde et se cultive en serre chaude.
C’est une plante plante caulescente, de 1,50 m à 2 m de hauteur, à tige ordinairement simple, portant à son sommet des grandes feuilles ovales-cordiformes, partagées à la base en deux lobes arrondis, vert luisant.

Colocasia nymphaeifolia

Originaire de l’Inde, sa culture se fait en serre chaude.
C’est une plante acaule à feuilles nombreuses, peltées-cordiformes, un peu sagittées, vert pourvues de pétioles blanchâtres.

Colocasia odora

Ce colocasia est originaire du Pérou, et sa culture se fait principalement sous serre chaude.
Cette plante caulescente, à tige forte et simple, bien dressée de 60 centimètres à 1,20 m de hauteur. Les feuilles sont amples, dressées, largement cordiformes partagées à la base en deux larges lobes arrondis, obtuses ou à peine aigués au sommet, ondulées de 60 à 80 centimètres de longueur pourvues de longs et forts pétioles vert pâle.

Cette espèce est celle que l’on cultive le plus fréquemment avec le C.esculenta. On l’emploie aussi dans la décoration des jardins paysagés, mais elle convient surtout pour la culture en pleine terre dans le serres tempérées où elles forment des touffes volumineuses.

Colocasia esculenta

Cette espèce de colocasia est originaire de Nouvelle-Zélande. Il se cultiver en serre tempérée et en plein air.

Il possède un tubercule volumineux, arrondi et noirâtre terminé par un fort bourgeon conique. Les feuilles sont amples et franchement pendantes à l’état adulte, ovales-cordiformes, peltées, ondulées, vertes nuancées de vert foncé de 60 centimètres à 1 mètre de long et 30 à 50 centimètres de largeur à pétiole fort arqué, largement canaliculé a la base de 1 mètre environ de longueur.

Le Colocasia esculenta n’est pas à proprement parler une plante d’intérieur ou de serre, il est plutôt cultivé en vue de l’utiliser comme plante ornementale pour les jardins paysagers pendant l’été ou son port pittoresque le fait rechercher pour des plantation en isolé ou en groupe sur les pelouses ou pour former de jolie ensemble dans les bacs.

Sol et fertilisation

Ce sont des plantes vigoureuses ayant besoin d’un terreau riche additionné de lombricompost pour plantes d’intérieur. Des arrosages abondants et des distributions d’engrais ou de biostimulant liquide sont nécessaires pendant l’été pour donner plus d’ampleur au feuillage. Il leur faut également beaucoup d’air et un ombrage modéré.

Ces plantes drageonnent suffisamment pour assurer leur multiplication. Les œilletons, séparées au printemps, sont rempotées en terre légère.

Où cultiver le colocasia ?

Tous les Colocasia sont suffisamment robustes pour supporter le plein air et la culture en pleine terre l’été. Sous le climat de nos régions, le Colocasia esculenta est néanmoins le plus apprécié pour cet usage. Il doit cette particularité à sa rusticité plus grande, et surtout à sa végétation rapide qui lui permet de se développer complètement au cours d’une saison, ce qui n’a pas lieu pour les autres espèces qu’on peut utiliser pour la décoration des serres et appartement.

Culture et plantation en pleine terre

Les tubercules de Colocasia esculenta destinés en pleine terre doivent être mis en végétation dans le courant du mois de mars. On les rempote dans des pots proportionnés à leur force, mais assez grand, de 14 à 16 centimètres de diamètre environ, dans un terreau accompagné de l’amendement humusol ou de lombricompost après avoir pris le soin de les débarrasser des petites tubercules formées l’année précédente et des yeux qui avoisinent le bourgeon terminal. On obtient de la sorte des feuilles moins nombreuses mais bien plus grandes.

La mise en place a lieu à la fin mai ou dans les premiers jours de juin, lorsque les dernières gelées blanches ne sont plus à redouter.

Nous conseillons de planter les pieds de Colocasia à 1 mètre en tous sens en apportant une couche de 10 à 20 cm de lombricompost arbres et arbustes accompagné d’un mélange de terreau et de terre. La surface est recouverte d’un épais paillis afin de garder une humidité constante.

Il faut autant que possible placer ces plantes à une exposition chaude et abritée pour que les feuilles ne soient pas déchirées par le vent.

Comment arroser les colocasia ?

Les Colocasia aiment beaucoup l’humidité et des arrosages copieux doivent leur être octroyés dès que leurs racines se sont fixées dans le sol. Ils doivent surtout être abondants pendant les fortes chaleurs de l’été au point de transformer le sol en marécage, de fréquentes distributions d’engrais liquide et biostimulant arbres et arbustes liquide contribuent beaucoup au développement des feuilles lorsque les racines remontent et courent à la surface du sol.

Il est souvent nécessaire de remettre un peu de paillis afin de les soustraire à l’action desséchante de l’air. Lorsque la température de l’été est favorable, les Colocasias ainsi traités acquièrent leur maximum de développement vers la mi-août, chaque pied ne porte que trois ou quatre feuilles, mais celle-ci mesurent jusqu’à 1,30 m de longueur.

Conservation des Colocasia

Les Colocasia doivent être rentrés vers mi-octobre en tout cas avant que les fortes gelées blanches ne sévissent. On les enlève avec un peu de motte après avoir coupé les feuilles à une trentaine de centimètres de leur naissance, sauf celle du centre que l’on conserve, puis on les rempote.

On les hiverne dans un endroit tempéré en les entretenant dans une demi-végétation par des arrosages très modérés. On peut, à la rigueur, conserver les tubercules à l’état sec, à la manière des Dahlias ou Canna, en les rangeant en serre froide ou véranda après les avoir fait ressuyer (voir lexique) pendant quelques jours, en leur appliquant une solution de traitement bio maladies des bulbes et semences.

Multiplication

La propagation de Colocasia esculenta est largement assuré au moyen de petits tubercules ou œilletons qui se forment sur le tubercule principal. On les sépare au printemps pour les mettre en pot. Laissez sécher un peu la plaie et pulvériser une solution de traitement bio maladies des bulbes et semences.

Photo : Jorryn Morais – Unplash