Lutter contre les ravageurs du pêcher

Ravageurs du pêcher

Fléau du jardin, les ravageurs tels que les pucerons et chenilles s’attaquent aux arbres fruitiers et notamment à la culture du pêcher. Qui sont ces petits ravageurs ? Comment les reconnaître ? Quels dégâts provoquent-ils ? Et comment lutter biologiquement et efficacement ? Explications.

Les pucerons

Les pucerons du pêcher sont très fréquents sur ces arbres fruitiers du printemps à l’été. Il en existe plusieurs espèces : puceron noir (Brachycaudus persicae), puceron vert (Myzus varians), puceron farineux (Hyalopterus pruni), puceron brun (Brachycaudus prunicola). Ils causent de nombreux dégâts sur le pêcher. On remarque leur présence sur la face inférieure des feuilles accompagnées ou non de déformations avec la présence de miellat (fumagine). Les rameaux dépérissent et se dessèchent. L’application d’un traitement comme l’insecticide naturel contre pucerons se fait de la mi-février à la mi-octobre. L’addition de savon noir de 10 à 20 ml par litre de solution est nécessaire pour augmenter l’efficacité du traitement.

Les chenilles

Leur présence sur le pêcher est observée lorsque les jeunes pousses se replient en crosse et se dessèchent avec la présence de gomme. Plusieurs espèces de chenilles s’attaquent au pêcher :

Petite mineuse du pêcher (Anarsia lineatella) : chenille pouvant atteindre 15 mm de couleur brun chocolat foncé avec des bandes claires lui donnant un aspect annelé et à tête noire. Elles hibernent au début du printemps, elles pénètrent dans les jeunes pousses en creusant une galerie. Les jeunes poussent flétrissent et les feuilles noircissent.

Tordeuse orientale du pêcher (Cydia molesta) : les papillons apparaissent au début du printemps et pondent à la face inférieure des feuilles. Les chenilles de 14 mm de couleur rose à tête brune creusent des galeries dans les jeunes pousses.

Ces deux chenilles peuvent pénétrer dans les jeunes fruits, on observe en général près du pédoncule la présence d’un orifice de pénétration.

Tordeuse verte ( Hedya nubiferana) : présence d’un chenille de couleur vertes ou brun clair. Les feuilles et les fleurs sont rongées et réunies entre elles par des fils de soie.

Le traitement est préventif et l’addition de savon noir (10 à 20 ml) par litre  de solution est nécessaire pour augmenter l’efficacité du traitement

Les cochenilles (Pseudaulacaspis pentagona)

La cochenille est une espèce d’insecte qui peut provoquer de gros ravages sur le pêcher. On note alors la présence sur le tronc, les branches et les rameaux de boucliers circulaires de couleur blanchâtres de 2 mm environ. Ils entrainent un affaiblissement de l’arbre voire son dépérissement.

Le traitement se fait dès la présence de ce ravageur et l’addition de savon noir (10 à 20 ml) par litre de solution est nécessaire pour améliorer l’efficacité du traitement

D’autres conseils utiles pour l’entretien des pêchers