Mimosa pudica : culture et entretien de cette plante sensitive

sensitive mimosa pudica

Le Mimosa pudica, également connu sous le nom de sensitive ou plante timide, est une plante tropicale remarquable pour sa réaction au toucher, se repliant rapidement au moindre contact. Cette plante est aussi reconnue pour ses petites fleurs globuleuses et son usage en tant que plante ornementale. Découvrons comment l’entretenir chez soi.

Description

Les sensitives Mimosa font partie de la famille des légumineuses. Il s’agit d’une plante herbacée ou arbustive, parfois grimpante à feuilles composées ou décomposées paripennées.

Ses fleurs, hermaphrodites ou polygames, sont pourvues ou dépourvues du calice, groupées en épis ou en capitules. Quelques-unes de ces plantes sont bien connues pour la sensibilité de leurs feuilles qui se meuvent sous l’influence d’un contact et les alternats du jour et de la nuit.

Mimosa pudica, une plante originaire d'Amérique tropicale

Mimosa pudica est un sous-arbrisseau à tige grêle poilue épineuse de 30 à 40 cm de hauteur chez les individus d’un an mais pouvant s’élever à 1 mètre pour les plus âgées.

Ses feuilles alternes, pétiolées, sub-digitées, sont composées de quatre pennes portant de nombreuses petites folioles linéaires-obtuses. Les fleurs roses forment une petite houppe globuleuse pédonculée.

Toutes les parties du feuillage de la sensitive sont articulées et tout le monde sait l’extrême irritabilité dont elles jouissent puisqu’il suffit du moindre attouchement ou du plus léger souffle pour les faire replier. C’est surtout pour la curiosité de ce phénomène qu’elle est cultivée.

On ne connait guère dans les cultures d’autres Mimosa sensitive que celui-là et les arbustes auxquels on applique communément ce nom sont des Acacia.

fleur du mimosa pudica

Culture du mimosa pudica

En serre chaude, Mimosa pudica peut vivre pendant plusieurs années mais comme les individus se dégarnissent rapidement, il est préférable de les remplacer chaque année.

Préférez le semis pour la multiplication

Le semis donne de meilleurs résultats que le bouturage et peut être seul recommandé. Il se fait au printemps en serre ou sur couche et les plantes doivent être repiquées en petits pots dès leur plus jeune âge.

Entretien

On leur donne un rempotage au début de l’été, en se servant d’un mélange de terreau et de lombricompost végétal pour plantes d’intérieur.

Pendant cette saison, les sensitives sont tenues en serre froide ou sous un châssis aéré. On les cultive quelquefois en plein air ou en appartements, sur les fenêtres mais elles y sont moins sensibles qu’en serre.

D’autres plantes d’intérieur à cultiver