fbpx

Maladies de l’olivier

maladies de l'olivier

Quelles sont les maladies de l’olivier ? Comment les identifier ? Comment lutter avec des traitements biologiques et naturels ? Découvrez ici tous nos conseils pour soigner vos oliviers.

Pourridiés des racines

Le pourridié des racines est dû à Armillaria mellea ou Roszellinia necatrix. C’est une maladie qui se développe sur le tronc et les branches de l’olivier. On observe un dépérissement plus ou moins rapide de l’arbre provoqué par une altération du système racinaire qui tend à gager le collet puis la base du tronc. Sous l’écorce des racines profondément altérées, on note la présence de lames mycéliennes ou de plaques blanches.

Fumagine

Les fumagines sur les oliviers sont causés par Capnodium oleaginum. Elles touchent les branches et les feuilles. Une moisissure noire envahit progressivement les feuilles puis les branches.

Maladies de l’œil de paon

La maladie de l’œil de paon est l’une des principales maladies des oliviers. Elle est provoquée par le champignon pathogène Cycloconium oleaginum. Ses symptômes sont majoritairement visibles sur les feuilles, et dans certains cas les fruits et jeunes rameaux. Lorsque l’arbre est atteint, on remarque l’apparition de petites taches circulaires puis la chutte des feuilles.

Verticilliose

La verticilliose est une maladie cryptogamique dû à Verticillium dahliae. Chez l’olivier, les feuilles de l’ensemble d’une branche ou d’une charpentière se dessèchent brutalement et restent attachées.

Bactériose de l’olivier

La bactériose de l’olivier est causée par Pseudomonas syringae. Il est remarqué la présence de tumeurs disséminées sur les rameaux de l’olivier.

Troubles de la nutrition sur branches, rameaux et feuilles

Carence en phosphore : on observe la croissance réduite des rameaux, aspect chétif. Coloration brunâtre de l’écorce. Les feuilles petites, ternes, parfois chlorotiques, à partir de l’extrémité puis gagnant la base de la feuille.

Carence en Bore : On observe la réduction des entre nœuds, disparition des bourgeons terminaux mais développement de nombreux bourgeons latéraux. Écorce crevassée ou fissurée. Défoliaison et dessèchement de l’extrémité des rameaux.

Carence en azote : On observe des chloroses internervaires vert pale, parfois jaune. Chute prématurée des feuilles.

Carence en potassium : On observe une chlorose de l’extrémité de la feuille progressant marginalement vers la base, devenant nécrotique si la carence est sévère. Coloration bronze du limbe. Apparition sur les feuilles âgées puis gagnant les plus jeunes.

Carence en magnésium : On observe une chlorose plus ou moins importante à limite diffuse à partir de l’extrémité ou de la bordure de la feuille alors que les nervures restent vertes.

Quelles solutions biologiques contre les maladies de l’olivier ?

Chez Planète Agrobio, nous recommandons les traitements biologiques suivant pour lutter contre les maladies de l’olivier :

🌱 Traitement bio maladies de l’olivier

🌱 Chitosan liquide

Astuce Planète Agrobio contre les maladies de l’olivier : réalisez une préparation à partir de chitosan liquide (10 ml) + traitement bio maladies de l’olivier (100 ml) pour 1 litre d’eau pour 10 mètres carré.

Autres articles sur les oliviers :