fbpx

Culture de l’olivier

culture de l'olivier

Vous souhaitez cultiver l’olivier dans votre jardin ? Découvrez un guide pour mieux connaître l’olivier, ses variétés ainsi que son mode de plantation et de culture.

Description de l'olivier

L’olivier fait partie de la famille des Oléacées. Les oliviers sont environ 30 arbres ou arbustes des climats chauds ou doux, à feuilles opposées entières, coriaces, à fleurs blanches, généralement odorantes.

Ils sont hermaphrodites ou polygames, groupées en grappes, cymes ou glomérules de diverses formes, calice denté ou fendu. La corolle parfois absente, est habituellement formée d’un tube court à 4 lobes ou pétales. Deux étamines latérales alternant avec les 2 loges de l’ovaire inséré au-dessus des pièces du périanthe et surmonté d’un style à tête stigmatifère bilobée plus ou moins.

Il produit un fruit drupacé à noyau dur, l’olive. La graine est pourvue d’un albumen charnu.

Quelques espèces d’olivier

Olivier cuspidata – Olivier a feuilles en pointe – syn Olivia asiatica

Originaire des Indes orientales, on le cultive en serre tempérée, c’est un arbuste à écorce grise, à feuilles terminées en pointe aiguë, à la face verte, luisante ; à revers poudreux ferrugineux, de 8 centimètres de longueur et de 12 à 15 millimètres de largeur, à fleurs groupées en grappes paniculées axillaires, à fruit elliptiques.

Olivier europea – Olivier d’Europe

Originaire d’Europe méridionale, on le cultive en pot sous les climats les plus froids de nos régions, rentré dans nos vérandas et serre pour le protéger du froid. Il est planté en pleine terre dans nos régions les plus chaudes. C’est le plus commun et le plus connu, l’olivier d’Europe est un arbre de 5 mètres de hauteur, à feuilles oblongues-lancéolées, petites, entières, glabres, à face verte, à revers blanchâtre. Ses fleurs, petites, blanchâtres, insignifiantes au point de vue ornemental, sont groupées en grappes axillaires.

Surtout connu pour sa culture industrielle et l’huile comestible qu’on extrait de la partie charnue de son fruit, l’Olivier d’Europe peut se faire avec l’âge une belle plante d’orangerie, de serre et ornementale par la facilité avec laquelle sa tête se forme en boule compacte. On l’élève en pot ou bac pour la décoration des jardins. Il a une croissance lente.

D’autres variétés ornementales

Outre les variétés essentiellement agricoles qui n’ont pour nous qu’un intérêt de second plan, on trouve dans les cultures quelques variétés purement ornementales, comme par exemple :

  • Olivier longifolia : à feuilles, en effet, plus longues et plus étroites que dans l’espèce
  • Olivier latifolia
  • Olivier ferruginea ainsi appelé à cause de la couleur roussâtre du revers des feuilles
  • Olivier buxifolia
  • Olivier Verrucosa : Originaire du Cap, on le cultive en serre froide et en orangerie. C’est un arbuste de 2 ou 3 mètres de hauteur, à jeunes rameaux revêtus de fines squames blanchâtres ; à feuilles lancéolées, entières, brièvement pédonculées, à face glabre, à revers poudreux et jaunâtre. Fleurs s’épanouissant en mai, groupées en panicules axillaires très courtes. Fruits gros comme un pois de senteur.
culture olivier en pot

Culture de l’olivier

La multiplication des Oliviers a lieu par semis, marcottage et greffe. Les boutures ne s’enracinent que très difficilement.

Dans les pots ou bacs, on donne aux Olivier une terre légère avec un drainage épais. Ils redoutent beaucoup l’humidité pendant l’hiver, période pendant laquelle on devra les arroser fort peu.

Leur sortie en plein air, leur réinstallation dans l’orangerie, serre se fera aux mêmes époques que pour les orangers, le 15 mai et le 15 octobre.

Maladies et ravageurs

Les ennemies les plus dangereux pour l’olivier se concentrent sur l’ensemble des parties de l’arbre. On trouve quelques maladies et ravageurs que nous vous proposons de découvrir dans des articles dédiés :

Photos : Ulleo (Pixabay) et N. Veluscu (Pexels)