Culture du persil

culture du persil

Le persil (Petroselium crispum) est une plante herbacée, utilisée comme condiment dans notre aliment. Il apporte de nombreux bienfaits sans oublier sa qualité gustative très intéressante. Découvrons dans ce guide comme cultiver le persil.

Description du persil

Le persil fait partie de la famille des Apiacées (Ombellifère). C’est une plante bisannuelle que l’on trouve à l’état spontané dans toute l’Europe méridionale.

Pendant la première année de la végétation, le persil forme seulement une rosette plus ou moins fournie de feuilles pétiolées, très divisées, luisantes et d’un vert foncé. La tige florale ne se montre que la seconde année, dressée, rameuse, striée, haute de 60 à 80 cm. Les fleurs sont petites, d’un blanc verdâtre, en ombelles terminales. Les graines sont grisâtres ou brun clair, elles sont fortement aromatiques comme toutes les parties de la plante. Leur durée germinative est de 3 années.
.

Sol, fertilisation et climat

Le persil aime les terres légères, riche en humus et plutôt fraiche. On aura donc intérêt a incorporé au sol l’automne une quantité de 40 à 50 gr / mètre carré d’amendement comme Humusol ou Vulcobio.

Avant de semer, on enfouira à faible profondeur (10 à 20 cm) de l’engrais bio cendre de bois végétal et de l’engrais bio poudre d’os marine à l’aide d’un croc.

Au printemps, en cours de culture, on apportera de temps en temps soit de l’engrais corne torréfie, l’engrais bio guano, l’engrais bio corne concassé ou granulé et nous conseillons fortement d’apporter de l’engrais bio potager sous forme liquide pour stimuler la végétation du persil et de favoriser le démarrage des semis.

Si vous suivez ses conseils, le persil vient dans presque tous les terrains et s’accommode de tous les climats.

Semis du persil

Le persil se sème en pleine terre, pendant toute la belle saison, depuis le mois de mars jusqu’en aout-septembre.

On en fait le plus généralement de petit carré et on sème au mètre carré 3 gr à la volée et 1 gr en ligne ce qui en fait une plante aromatique des plus intéressantes pour les jardinières et les carrés potagers. Sur de plus grande surface, on le sème en rayons, espacés de 25 à 30 cm.

Les premiers semis se font à une exposition ensoleillée, la levée n’a lieu qu’au bout d’un mois. On peut hâter celle-ci avec une pulvérisation très légère de chitosan liquide sur les graines, les laisser ressuyer ensuite pour éviter qu’elles ne se collent les unes aux autres au moment de la semer. Recouvrir la semence de 1 cm de terre.

Après éclaircissage, le soin à donner au persil consiste en sarclages et en arrosage copieux et répétés.

Récolte du persil

La récolte commence environ 3 mois après le semis. Il est bon de la faire feuille à feuille, en commençant par les plus développées car en coupant au couteau les touffes entières, on sacrifie les jeunes pousses et la production est affaiblie. Un mètre carré produit environ 1.5 kg de feuilles.

Un peu sensible au froid, le persil peut cependant être cueilli tout l’hiver, si l’on a soin de couvrir les touffes avec du miscanthus et de la paille. On peut également en arracher quelques pieds pour les transposer dans un pot et les mettre dans sa cuisine. La plante ne monte en graine que la seconde année.

Les variétés de persil

Il existe plusieurs variétés :

  • Persil commun ou persil simple : c’est la variété la plus cultivée et la plus parfumée et employée comme assaisonnement.
  • Persil frisé ou persil double : c’est une variété parfumée, il est utilisé pour garnir les plants
  • Persil frisé vert foncé : il a un feuillage beaucoup plus foncé, très parfumé et décoratif.
  • Persil nain très frisé : forme une touffe basse et bien garnie. Remarquables par la finesse des découpures de ses feuilles.
  • Persil géant d’Italie

Maladies et ravageurs

Le persil n’échappe pas à quelques maladies et ravageurs qui peuvent causer des dégâts sur la plante. Nous vous proposons de découvrir ces différentes menaces dans des articles dédiés.

Photo : H. Stolt – Unsplash