Plantes vivaces

plantes vivaces

Les plantes vivaces tiennent une grande place dans la décoration de nos jardins. Leur succès n’est plus à démontrer, car les avantages qu’elles apportent compensent largement les quelques inconvénients qu’on leur rapproche. Les plantes vivaces s’utilisent également pour la décoration de la maison grâce aux fleurs coupées. Dans cet article, nous vous donnons quelques conseils pour choisir vos espèces des plantes vivaces et obtenir une belle mise en valeur des plates-bandes et rocailles de votre jardin.

Qu’est-ce qu’une plante vivace ?

Les plantes que l’on nomme vivace ne le sont généralement que par leur partie souterraine. Les tiges disparaissent après la floraison sauf, bien entendu, pour les espèces à feuillage persistant. Cette partie vivace est constituée par une souche plus ou moins charnue d’où se développent chaque année de nouvelles tiges. Leur hauteur est variable. Elles peuvent atteindre 3 m et plus (Silphium…) et réduite à quelques centimètres pour les plantes de bordure ou tapissantes, ce qui est idéal pour la décoration des bordures et rocailles. Les tiges apparaissent en touffe (Helenium, Aster…) ou au centre d’une rosette ou d’une touffe de larges feuilles (Acanthe, Rheum,Tritoma …).

Les fleurs ont des coloris et des formes différentes, certaines sont décoratives par leurs fruits, d’autres plantes vivaces séchées se conservent facilement en bouquets secs (Gypsophile, Statice, Gynerium, Echinops…).

Avantages et inconvénients

L’avantage principal des plantes vivaces est de pouvoir rester plusieurs années en place. De plus ces plantes vivaces nécessitent peu de soins. Enfin, leurs tailles très diverses, leurs aptitudes différentes, les coloris variés de leurs fleurs et pour quelques-unes la beauté et l’ampleur de leur feuillage ou de leurs fruits rendent les plantes vivaces indispensables pour la mise en valeur de votre jardin.

Côté inconvénient, nous pouvons déplorer leur dénuement après la floraison, principalement chez les espèces printanières. Néanmoins, cela n’est pas un sérieux obstacle à leur culture. La recherche des espèces qui fleurissent à différentes époques permet aux jardiniers, en les intercalant avec les plantations de bulbes ou de plantes annuelles, d’obtenir des plantes bandes et rocailles du plus bel effet. On arrive ainsi à combler aisément les vides par les quelques vivaces ayant de superbes feuillages (Gunnera, Cordifolia…)

Préparation, plantation et soins

Les plantes vivaces ont besoin d’une bonne terre de jardin, perméable et plutôt légère. Les terres compactes, argileuses devront être amendées (Humusolbiocharvulcobio). On apportera avant la plantation quelques engrais tels que corne broyéepoudre d’os marine ou patentkali.

La plantation après avoir bien préparé son sol pour leur assurer un meilleur développement des racines, peut se faire à deux époques. Pour les floraisons printanières, on peut les planter à l’automne vers septembre et octobre ou au printemps de février à avril. La plantation n’est pas compliquée, il suffit d’utiliser les outils adaptés : bèche, plantoir et pelle. Au moment de la plantation, on les aidera avec un terreau bio professionnel de qualité. Il faut prendre soin de bien tasser la terre autour des racines et de donner un arrosage copieux après la plantation.

De leur rusticité et de leur peu d’exigence, il ne faut pas en déduire que les plantes vivaces ne demandent aucun soin. Comme tous les végétaux, elles ont besoin d’être soignés par binages (adventices), arrosages et paillage pour certaines d’entre elle.

Pour les plantes à grand développement, le tuteurage qui doit se faire le plus discrètement possible à l’aide de bambou est parfois nécessaire.

Après la floraison et la fin de la végétation, il faut procéder à la toilette des plantes vivaces en supprimant les tiges et feuilles sèches. On les brulera à l’aide de l’incinérateur de jardin, car les débris des végétaux pourraient être le repère de maladies.

Quoique rustique, les plantes vivaces nécessitent parfois, selon les espèces et suivant la rigueur du climat, une protection en hiver à l’aide de feuilles sèches ou de cloches.

Au printemps, chaque année, on apportera un amendement organique par un léger griffage afin d’éviter de blesser les racines. Nous pourrons en outre apporter les engrais bio corne broyée ou en granuléstourteaux de ricin ou engrais bio universel liquide en arrosage ou en pulvérisation. C’est à ce moment que l’on procède à la division des touffes et à leur rajeunissement. Cependant, pour les plantes à floraison printanières, elle doit s’effectuer à l’automne ou après la floraison.

Utilisation des plantes vivaces

Seules ou en association avec quelques plantes annuelles ou bulbes, les plantes vivaces réalisent de superbes décorations où elles s’unissent et s’harmonisent avec leurs couleurs et leurs tailles. Il faut avoir soin de tenir compte de la hauteur de chaque plante et de disposer les espèces à grand développement soit au centre s’il s’agit d’une plate-bande ou d’un massif. Soit au fond si cette plate-bande est adossée à un mur.

Les plantes de deuxième grandeur ont leur place au 2ᵉ ou 3ᵉ rang et la bordure est constituée par les plantes naines.

Les plantes vivaces peuvent être isolées sur les pelouses ou dans des endroits pittoresques du jardin ou du parc pour les mettre en valeur. Ce sont celles à grand développement que l’on utilise de préférence, autant pour leur magnifique feuillage que pour leurs fleurs. Nous pouvons citer par exemple :

  • Cordifolia.
  • Gunnera.
  • Acanthe.
  • Gynerium.

Quant aux espèces naines, elles constituent la majorité des plantes vivaces et elles sont précieuses pour la décoration des jardins et rocailles ou la constitution de bordures fleuries (Arabette, Alysse…). Enfin, les plantes vivaces offrent également une grande diversité de fleurs coupées pour la décoration des maisons et appartements.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Photo : Hans – Pixabay